Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lisa Portelli
La Nébuleuse  (At(h)ome)  septembre 2017

Lisa Portelli est de retour six ans après son premier album, Le Régal, emballant déjà, avec La Nébuleuse, disque composé de 12 titres pour lesquels elle fut à toutes les étapes de création, pensé du début à la fin.

Lisa Portelli est une jeune femme affranchie, artiste depuis longtemps, douée pour la guitare et possédant une superbe voix qui constitue son second instrument. Les six années d’attente furent longues, certes, mais on excusera Lisa Portelli facilement tant sa nébuleuse, dès la première écoute, nous laisse l’illusion qu’elle ne nous a jamais vraiment laissés. Lisa Portelli avait besoin de temps pour se ressourcer après son premier disque et la longue tournée qui a suivie, elle nous revient en douceur et avec force pour nous séduire de nouveau.

Lisa Portelli n’est pas seule sur cet album, elle a su s’entourer d’Andoni Iturrioz pour coécrire certains textes et de deux musiciens confirmés, Alexis Campet à la basse et Norbert Labrousse à la batterie. Ils seront rejoints sur scène par le guitariste Clément Simounet.

N’y allons pas par quatre chemins, ce disque est excellent, du début à la fin, sans aucune fausse note. Les textes sont toujours aussi soignés, la belle sait manier les mots pour en faire des histoires sur différents thèmes, souvent sur l’amour et les difficultés dans les couples ("Longtemps").

Six ans de plus pour l’artiste depuis l’album précédent lui ont donné une plus grande maturité qui se ressent dans son album, ses musiques et ses textes. Appartenir au large s’écrit en noir et blanc, comme son clip d’ailleurs, nous faisant pénétrer dès le deuxième titre dans l’univers singulier de Lisa Portelli que j’aime tant. Elle y parle du désir de plaire, d’ivresse et d’amour, toujours.

Il semblerait que Lisa Portelli se soit apaisée, sa guitare aussi même si certains titres ("Longtemps") nous rappellent qu’elle est quand même une artiste très rock. Pour moi, elle atteint le Graal quand elle délaisse le rock pour se déplacer vers des sonorités beaucoup plus pop, quand ses mots se posent sur des musiques aériennes et envoûtantes comme c’est le cas sur "Tout cela", "De noir et d’or" ou encore "Naviguer".

La qualité de son deuxième album tient justement dans la parfaite alchimie entretenue entre le rock et la pop qui font que les titres s’enchaînent sans qu’on en laisse un ou deux sur le côté. Tantôt sensuelle, écorchée vive parfois, souvent fragile, le charme de Lisa Portelli opère pendant 12 titres. Tout est soigné sur cet album, des textes aux arrangements, la justesse traverse ce disque de part en part.

"Je suis la terre" qui clôture l’album est sublimissime au possible, la guitare voix est parfaite, les textes nous embarquent immédiatement. L’album se termine entre dignité et émotion, avec une grande finesse. Puis tout s’arrête, le calme devient pesant, on se demande combien de temps, maintenant, nous allons devoir attendre pour écouter un nouveau disque de Lisa Portelli. Partager trois quarts d’heure aux côtés de Lisa Portelli fut merveilleux et intense. Un grand moment, sa voix cristalline dans la tête.

Avec ce second album, Lisa Portelli confirme le talent qu’elle possède, son retour est brillant et La Nébuleuse risque fort de faire partie des albums de rock dont on se souviendra longtemps, tournant régulièrement sur nos platines quand l’envie de chansons à textes viendra nous rattraper.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Régal de Lisa Portelli
Lisa Portelli en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
Lisa Portelli en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
Lisa Portelli en concert à Ben Mazué - Namasté - Lisa Portelli - Twin Twin (mardi 1er février 2011)
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
Lisa Portelli en concert à La Maroquinerie (samedi 15 décembre 2012)
L'interview de Lisa Portelli (mardi 27 novembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Lisa Portelli
Le Facebook de Lisa Portelli


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Lisa Portelli (27 novembre 2012)


# 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau

L'arrivée du Beaujolais nouveau sera moins festive qu'à l'habitude cette année. Qu'à cela ne tienne la nouvelle édition de Froggy's Delight et le replay de la nouvelle Mare Aux Grenouilles est là pour vous tenir chaud ! Voici le programme :

Du côté de la musique :

"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

et toujours :
"Pursue a less miserable life" de Saffron Eyes
"Reborn" de Aldo Romano
"Dear mademoiselle" de Astrig Siranossian
"Lignes futures" de Brazzier
"Song machine, season one : Strange timez" de Gorillaz
"Mémoire d'un enfant de 300 000 ans" de Imbert Imbert
"Perspectives & avatars" de Laura Perrudin
"Aux amis qui manquent" la 4eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Frédéric Chopin" de Roustem Saitkoulov
"Beethoven, un nouveau manifeste" de Simon Zaoui
"Any day now" de The Brooks

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Douze Hommes en colère" de Reginald Rose
"Phèdre!" par François Gremaud
"La Dame de chez Maxim" de Georges Feydeau
"Comme s'il en pleuvait" de Sébastien Thiéry
"La journée de la jupe" de Jean-Paul Lilenfeld
"Hier est un autre jour" de Sylvain Meyrac et Jean-François Cros
"10 ans de mariage" d'Alil Vardar
"Ils s’aiment" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"Le Professeur Rollin se re-rebiffe" de François Rollin
et un malicieux air d'opéra avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir l'exposition commentée "Soleils Noirs" au Louvre-Lens
en virtuel :
"Miro "Bleu I, Bleu II, Bleu III" au Centre Pompidou
"Gregory Crewdson - An Eclipse of Moths" à la Galerie Templon
voir ou revoir l'exposition "Les costumes font leur show !" au Centre national du costume de scène à Moulins
parcourir les collections de la National Gallery of Denmark à Copenhague
du Palais de Schönbrunn à Vienne
du Museu Imperial de Petropolis au Brésil et en Thaïlande
et du Museum of Contemporary Art à Bangkok
et "Les petites histoires des chansons coquines" du Musée de la Sacem

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Les bien-aimés" de Christophe Honoré
"L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller
"Jimmy Rivière" de Teddy Lussi-Modeste
"Peur de rien" de Danielle Arbid
"The Bookshop" de Isabel Coixet

Lecture avec :

"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud
et toujours :
"Histoire politique de la roue" de Raphael Meltz
"Inépuisables" de Vivian Gornick
"Kudos" de Rachel Cusk
"Se cacher pour l'hiver" de Sarah St-Vincent
"Histoire navale de la seconde guerre mondiale" de Craig L. Symonds

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=