Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patriotic Hypermarket
Théâtre de l'Opprimé  (Paris)  octobre 2017

Comédie dramatique de Jeton Neziraj et Milena Bogavac, mise en scène de Dominique Dolmieu, avec Géry Clappier, Nouche Jouglet-Marcus, Franck Lacroix, Tristan Le Doze, Natacha Mircovich et Christophe Sigognault.

Les Balkans, par ailleurs, ligne de front entre la Russie et l'Europe de l'Ouest, constituent une région sous haute tension dans laquelle les notions d'union nationale et de balkanité ne réussissent pas à s'imposer en raison de sa structure, celle d'un agrégat ethnique, historique et géographique auquel s'ajoutent les découpages réalisés au 20ème siècle par les grandes puissances.

Les dernières décennies de ce siècle est marquée par une succession de guerres nationalistes à forte composante génocidaire résultant de la désintégration de l'ex-Yougoslavie, fondée artificiellement sur l'idéologie d'un panslavisme fédérateur.

Se concentrant sur cette période et la violence des conflits inter-ethniques, l'auteure dramatique serbo-croate Milena Bogavac et le dramaturge kosovar Jeton Neziraj ont co-écrit une partition puzzléique qui dresse un panorama édifiant sur la situation particulière du Kosovo, territoire qui avait été rattaché à la Serbie, dont la population majoritairement albanaise et musulmane était tenue sous le joug de la minorité serbe.

Hybridant théâtre documentaire et drames individuels, simultanément archétypaux et universels, "Patriotic Hypermarket" se présente comme un patchwork de biodrames sur les thème de la folie nationaliste et de l'impossible réconciliation dans un pays que l'Histoire et la dérive politique et économique contemporaine a livré non seulement aux clans mafieux mais aux missions et aux organisations internationales dont la présence sur le territoire dans le cadre de missions nébuleuses n'est pas sans incidence à la radicalisation sur le terrain.

Se jouant des clichés et déjouant les abominables réalités, la partition revêt une double amplitude, documentaire, le matériau de base a été puisé dans les témoignages recueillis lors d'une enquête journalistique réalisée en 2010, et satirique notamment avec la comparaison mercantile avec un hypermarché dans lequel "l’amour de la patrie est l’article le plus vendu" pour opérer une dissection du réel au scalpel.

Elle se déploie en une succession de scènes dont le texte, traduit par Karine Samardzija et Arben Bajraktaraj, s'avère percutant par la violence et la concision des dialogues et l'hybridation de registres, du drame à la tragi-comédie en passant par le burlesque.

Dominique Dolmieu, co-fondateur de la Maison d’Europe et d’Orient, dédiée à la création artistique et l’activité culturelle en relation avec l’idée européenne et aux écritures théâtrales d'Europe centrale et orientale, et directeur artistique de la compagnie Théâtre national de Syldavie, met en scène ces chroniques de la haine ordinaire avec sa maîtrise technique reconnue pour ce format polymorphe** et ses fondamentaux tenant au théâtre pauvre et à celui du "In-yer-face".

Ainsi, elles sont dispensées en bi-frontal, hors de toute scénographie distrayante et/ou illustrative, sur un espace de jeu carré délimité au sol et sous une lumière crue qui ne verse pas dans les marquises luministiques, par un quintet émérite - Nouche Jouglet-Marcus, Franck Lacroix, Tristan Le Doze, Natacha Mircovich et Christophe Sigognault - qui s'avère à la hauteur de l'enjeu.

Indispensable.

 

 

 

* dont l'opus solo "La guerre au temps de l'amour" a été présenté en à Paris en mai 2017

** Dans ce registre il a monté "Le démon de Debarmaalo" et "Cernodrinski revient à la maison", 16265" du macédonien Goran Stefanovski et "Respire !" de la croate Asja Srnec Todorovic.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=