Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patriotic Hypermarket
Théâtre de l'Opprimé  (Paris)  octobre 2017

Comédie dramatique de Jeton Neziraj et Milena Bogavac, mise en scène de Dominique Dolmieu, avec Géry Clappier, Nouche Jouglet-Marcus, Franck Lacroix, Tristan Le Doze, Natacha Mircovich et Christophe Sigognault.

Les Balkans, par ailleurs, ligne de front entre la Russie et l'Europe de l'Ouest, constituent une région sous haute tension dans laquelle les notions d'union nationale et de balkanité ne réussissent pas à s'imposer en raison de sa structure, celle d'un agrégat ethnique, historique et géographique auquel s'ajoutent les découpages réalisés au 20ème siècle par les grandes puissances.

Les dernières décennies de ce siècle est marquée par une succession de guerres nationalistes à forte composante génocidaire résultant de la désintégration de l'ex-Yougoslavie, fondée artificiellement sur l'idéologie d'un panslavisme fédérateur.

Se concentrant sur cette période et la violence des conflits inter-ethniques, l'auteure dramatique serbo-croate Milena Bogavac et le dramaturge kosovar Jeton Neziraj ont co-écrit une partition puzzléique qui dresse un panorama édifiant sur la situation particulière du Kosovo, territoire qui avait été rattaché à la Serbie, dont la population majoritairement albanaise et musulmane était tenue sous le joug de la minorité serbe.

Hybridant théâtre documentaire et drames individuels, simultanément archétypaux et universels, "Patriotic Hypermarket" se présente comme un patchwork de biodrames sur les thème de la folie nationaliste et de l'impossible réconciliation dans un pays que l'Histoire et la dérive politique et économique contemporaine a livré non seulement aux clans mafieux mais aux missions et aux organisations internationales dont la présence sur le territoire dans le cadre de missions nébuleuses n'est pas sans incidence à la radicalisation sur le terrain.

Se jouant des clichés et déjouant les abominables réalités, la partition revêt une double amplitude, documentaire, le matériau de base a été puisé dans les témoignages recueillis lors d'une enquête journalistique réalisée en 2010, et satirique notamment avec la comparaison mercantile avec un hypermarché dans lequel "l’amour de la patrie est l’article le plus vendu" pour opérer une dissection du réel au scalpel.

Elle se déploie en une succession de scènes dont le texte, traduit par Karine Samardzija et Arben Bajraktaraj, s'avère percutant par la violence et la concision des dialogues et l'hybridation de registres, du drame à la tragi-comédie en passant par le burlesque.

Dominique Dolmieu, co-fondateur de la Maison d’Europe et d’Orient, dédiée à la création artistique et l’activité culturelle en relation avec l’idée européenne et aux écritures théâtrales d'Europe centrale et orientale, et directeur artistique de la compagnie Théâtre national de Syldavie, met en scène ces chroniques de la haine ordinaire avec sa maîtrise technique reconnue pour ce format polymorphe** et ses fondamentaux tenant au théâtre pauvre et à celui du "In-yer-face".

Ainsi, elles sont dispensées en bi-frontal, hors de toute scénographie distrayante et/ou illustrative, sur un espace de jeu carré délimité au sol et sous une lumière crue qui ne verse pas dans les marquises luministiques, par un quintet émérite - Nouche Jouglet-Marcus, Franck Lacroix, Tristan Le Doze, Natacha Mircovich et Christophe Sigognault - qui s'avère à la hauteur de l'enjeu.

Indispensable.

 

 

 

* dont l'opus solo "La guerre au temps de l'amour" a été présenté en à Paris en mai 2017

** Dans ce registre il a monté "Le démon de Debarmaalo" et "Cernodrinski revient à la maison", 16265" du macédonien Goran Stefanovski et "Respire !" de la croate Asja Srnec Todorovic.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=