Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Empire des sens de Boucher à Greuze
Musée Cognacq-Jay  Du19 mai au 19 juilet 2021

Dédié à l'art du 18ème siècle, le Musée Cognac-Jay sis dans un hôtel particulier de Donon dont des salons à boiseries sont dédiés aux expositions temporaires s'avère particulièrement adéquat pour présenter l'exposition "L'Empire des sens, de Boucher à Greuze" consacrée au fleuron de la peinture érotique.

Car composée d'une sélection d'oeuvres dites "audacieuses" de format non monumental car non destinées à l'espace public ou à monstration ostentatoire dans les salons de réception.

En effet, cette production picturale ressortant au style Rococo résulte quasiment exclusivement de commandes d'amateurs avertis et de collectionneurs compulsifs pour un usage intime dans les cabinets, boudoirs et folies régiées dans les demeures campagnardes nommées "petites maisons" et à la décoration des lieux urbains de plaisirs tarifés.

Scandé par une centaine de peintures, dessins et estampes dont des chefs d'oeuvre inédits en France, le parcours déploie ce que la commissaire Annick Lemoine, directrice du musée, qualifie de "polysémie amoureuse" déclinée par les peintres de ce siècle, de Watteau à Greuze en passant par Fragonard, et ponctuée par les créations de François Boucher célébré à occasion du 250ème anniversaire de sa mort.

L'Eros réinventé

A la galanterie pratiquée au 17ème siècle succède le libertinage qui s'épanouit au 18ème siècle, le Siècle des Lumières quailifié de siècle hédoniste, prônant le plaisir de l'esprit et celui des sens avec la revisite du thème de l'amour mis en scène entre sincérité sentimentale et cynisme libertin.

Sa traduction picturale comporte un genre nouveau, celui des "Fêtes galantes" initié en 1717 par Watteau avec "Le pèlerinage à Cythère", dans une peinture idéale du plaisir partagé et de l'art de la sociabilité dans un environnement bucolique, comme célébrant l'art de la sociabilité puis de son avatar qualifié de "licencieux" concrétisé dans la peinture érotique avec les illustres figures de François Boucher, "le peintre des Grâces" et Jean-Honoré Fragonard, surnommé le Chérubin de la peinture érotique", admirateur de Watteau et élève de Boucher..

L'exposition "De Watteau à Fragonard - Les Fêtes galantes" qui s'est tenue en 2015 au Musée Jacquemart-André retraçait l'évolution dans la mise en scène du désir et de l'amour opérée par l'ancrage dans une réalité contemporaine de la délicieuse galanterie de Wateau à l'hédonisme à l'érotisme suggestif de Boucher et à la volupté des jeux sexuels de Fragonard en passant par la grivoiserie obscène de petits maîtres.

De l'imaginaire et du fantasmé au réel, du libertinage à la passion, du sentiment au désir, du charnel et à l'irrépressible pulsion sexuelle masculine et de l'érotisme à la pornographie, le parcours a pour fil rouge le temps du plaisir, de la naissance du désir à l'assouvissement sexuel.

Ainsi, l'évocation des pratiques amoureuses commence par de doux préliminaires et se poursuit par le chahut des corps ("Hercule et Omphale" de Boucher, "La Résistance inutile" de Fragonard) jusqu'à l'accouplement ("Deux jeunes amoureux" - "L'Epouse indiscrète" de Pierre-Antoine Baudouin ) et parfois le viol ("La cruche cassée" de Greuze).

Il comporte également des inserts thématiques, tels celui de la pamoison comme symbole de la jouissance féminine ("La Volupté" de Jean-Baptiste Greuze),

du thème de l'atelier avec le peintre et son modèle ("L'Académie particulière" de Gabriel de Saint-Aubin - "Les Débuts du modèle" de Fragonard) et, dans le cadre de celle de la représentation de cet obscur objet du désir qu'est la femme, l'évolution du traitement du nu qui tend à s'émanciper de l'alibi mythologique ("Sylvie délivrée par Aminte" de Boucher - "Danaé recevant la visite" de Greuze).

Ainsi est-il recontextualisé avec un corps à la chair voluptueuse et au fessier offert dans une posture sans ambiguïté, surtout quand le visage est tourné vers le regardeur, et, par exemple, à l'aune odaliscal dans l'intimité de l'alcove pour "L'Odalisque brune" de Boucher qui entre en résonance avec celui littéraire de la femme allongée sur un sofa de Crébillon.

Une peinture sans tabou pour laquelle le visteur doit prêter attention aux toiles de petit format qui montre le renversement des rôles avec une femme observant un jeune homme nu ("Le Cas de conscience" de Gabriel-Jacques de Saint-Aubin), le fétichisme du pied avec "Etude de pied" de Boucher en résonance avec "Le pied de Fanchette" de Rétif de la Bretonne et le saphisme ("Nymphe et Faunesse" de Jean-Baptiste accrochée entre"Le Sommeil" et "Vénus endormie" de Boucher),

La monstration s'achève avec un cabinet "Erotica" conçu comme un Enfer pictural regroupant des objets au caractère résolument licencieux tels les eaux-fortes des trois âges de la vie du pénis, des médaillons sculptés et des boites émaillées de scènes érotiques.

Et cette polysémie du goût des plaisirs ne s'avère pas un tropisme uniquement pictural car, déclinée dans d'autres arts dont la littérature libertine de Diderot à Sade en passant par Crébillon, elle s'intègre dans l'esprit d'un temps et d'une élite libérée qui semble avoir la préscience du crépuscule du libertinage et de son monde qui le guette à l'aube de la Révolution.

Pour réparer ou prolonger la visite, à écouter en podcast l'émission "L'Art est la matière de Jean Loisy sur France Culture sur "La peinture érotique au 18ème siècle" avec Guillaume Faroult conservateur en chef au Musée du Louvre, auteur de l'ouvrage de référence "L'Amour peintre. L'imagerie érotique en France au XVIIIe siècle" et commissaire de la superbe exposition "Fragonard amoureux, galant et libertin" présentée en 2015 au Musée du Luxembourg, qui a participé au commissariat scientifique.

La visite peut également être utilement complétée avec les collections permanentes du musée qui ont fait l'objet d'un nouvel accrochage.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Cognacq-Jay

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Cognacq-Jay


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=