Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eloge de la roue libre
Christophe Salaün  (The Minute Philosopher.)  février 2018

Les philosophes ne sont pas si nombreux que ça. Bien sûr, il y a les profs de philo médiatiques qui font du rattrapage scolaire auprès des Français (Onfray, Ferry, Levy). Mais le philosophe qui philosophe est rare. On pourrait citer Clément Rosset, Jacques Bouveresse, Jean-Luc Nancy, Georges Didi-Huberman, Marcel Conche et à la rigueur André Comte-Sponville.

A cette liste, plus club des cinq que Top 50, il faut désormais ajouter Christophe Salaün. Mais les précités - aussi jaloux que la belle-mère de Blanche-Neige - s'écrieraient en choeur et sans tarder : "Christophe Salaün triche !"

Et ils auraient raison ! Car il est aidé - d'aucuns diraient dopé - par un être à deux roues et une selle. Il faut se rendre d'emblée à l'évidence : Christophe Salaün n'est rien sans sa bicyclette.

Il ne s'en cache pas dès la page 13 de son "Éloge de la roue libre" : "En un mot, je me suis aperçu que grimper sur ma machine est toujours l'occasion d'un expérience philosophique à part entière, et, loin de se résumer à un exercice anodin, à un mode de déplacement parmi tant d'autres, quand je suis le cul sur la selle, c'est alors ma situation, relativement à la question de mon corps, de l'espace, du temps et de ma liberté, qui est mise en perspective."

A l'occasion, on appréciera le style fluide, limpide, aérien, du philocycliste. Dans un ouvrage où il pédale plus qu'il ne remue ses méninges, puisqu'il ne dépasse pas les cent pages tout en avalant les kilomètres, le joyeux sage n'en finit pas de faire partager sa passion pour la petite reine.

Au point de commettre des anachronismes, de rêver un Rousseau non plus promeneur mais pédaleur, d'imaginer qu'un Kant à vélo aurait quitté son parcours de monomaniaque autour de Koenisberg pour découvrir le monde alentour avec tout ce qui s'en serait suivi pour la "Critique de la raison pure". Au point d'apprendre à son lecteur que Michel Foucault, casquette vissée sur son crâne luisant, était un adepte du deux-roues entre le Collège de France et la Sorbonne.

Evidemment, on ne saurait cacher le côté mensonger du titre choisi , "Éloge de la roue libre". En effet, il faudra attendre la page 97 pour que soit citée la dite roue : "La roue libre est la rédemption ultime du cycliste, le moment où, enfin, il s'abandonne et lâche prise. Le long apprentissage de soi, l'preuve de la résistance des choses, tout cela trouve dans l'exercice de la roue libre une forme de conclusion heureuse, une délivrance et une rédemption."

"Tout ça pour ça", dirait Lelouch au volant de sa Ford Mustang. Sans doute mieux vaut tard que jamais car, par exemple, on attendra en vain un mot sur l'usage social du bicloune. Individualiste forcené, Salaün n'a pas une pensée pour la dimension néo-réaliste du vélo, aucune compassion pour le "voleur de bicyclette". Pareillement, l'armada des pédaleurs chinois est peu de choses face à son usage bobo du vélo, ou plutôt "bienbien" (bienheureux et bienveillant) du meilleur ami mécanique de l'homme.

Silence aussi sur cette bande de copains qui a souvent vécu d'enfer pour ne pas mettre pied à terre devant Paulette. Pas de pieds à terre, ici.. Oh non ! Et, à sa place, un piédestal pour la personne qui écrit, page 90, cette phrase qui fera date  : "Le vélo, c'est une alchimie des passions, un équilibre des sentiments et des sensations"

Qu'on le veuille ou non, qu'on l'ait lu ou non, "Éloge de la roue libre" de Christophe Salaün a déjà changé le regard général porté sur le deux-roues à dérailleur. Erudit bon enfant, cherchant à être compris sans user de facilités conceptuelles, Christophe Salaün donnera à ses contemporains peut-être goût à la philo autant qu'au vélo et luttera ainsi contre l'inculture et l'embonpoint.

Parfait petit livre pour l'été, "Éloge de la roue libre" ne prendra pas beaucoup de place dans le sac du plagiste, mais une énorme dans son cerveau paresseux.

 
 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=