Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Focus Théâtre #1
Metteurs en scène  

Les Maîtres du Théâtre contemporain #1: Frank Castorf/Robert Wilson

Le plasticien étasunien vs le trublion germanique : deux figures emblématiques du théâtre contemporain mais aux antipodes stylistiques avec deux oeuvres phares au long cours.

La dernière en date de Frank Castorf, figure emblématique du théâtre allemand et trublion impénitent depuis quatre décennies, "Bajazet - En considérant Le Théâtre et la Peste", créé en 2019.

Il signe un spectacle-manifeste de bruits et de fureurs sur le pouvoir du verbe entre sublime et grotesque résultant du télescopage Racine/Artaud confrontant la tragédie classique avec le Théâtre de la cruauté

en vidéo

et la première qui apporte à Robert Wilson, chef de file du théâtre d'avant-garde new-yorkais surnommé le magicien moderne du théâtre, un théâtre plasticien, la notoriété internationale.

En 1976 avec l'opéra "Einstein on the beach" du compositeur contemporain Philippe Glass pionnier de la musique minimaliste, notamment représentant de l'école répétitive, régulièrement reprogrammé qui, avec la collaboration de la chorégraphe américaine Lucinda Childs, s'avère hypnotique

en vidéo

Les Maîtres du Théâtre contemporain #2 : Peter Brook, la légende du théâtre

Surnommé dans l'Angleterre d'après-guerre "l'enfant terrible du théâtre britannique" et installé en France depuis 1974 avec sa compagnie en résidence à Paris au Théâtre des Bouffes du Nord dont il a assuré la direction jusqu'en 2008, Peter Brook, théoricien de l'espace vide et du théâtre immédiat, est devenu, avec 8 décennies de création, la figure tutélaire du théâtre.

les chroniques :

les vidéos :

Les Maîtres du Théâtre contemporain #3 : Peter Stein

Grande figure du "Regietheater" allemand, Peter Stein, le légendaire fondateur du théâtre "La Schaubühne" qui sera un des pôles culturels de Berlin-Ouest, a renouvelé la dramaturgie allemande alors sous obédience du brechtisme avec ses tropismes affirmés, l’intérêt pour les thématiques sociales et un répertoire ancré dans le théâtre antique, celui de Shakespeare et celui de Tchekhov.

podcast de l'entretien avec Peter Stein en 2016 dans le cadre de l'émission "Une saison au théâtre" de Joëlle Gayot sur France Culture

A l'affiche, dans les années 2000 notamment avec le spectacle fleuve, l'intégrale de "Faust de Goethe

...en un click

Les Maîtres du Théâtre contemporain #4 : Patrice Chéreau

Décédé en 2013, Patrice Chéreau, metteur en scène de théâtre et d'opéra, réalisateur, scénariste, producteur de cinéma et acteur, surnommé "Caprice Chéreau, marque de son empreinte l'Histoire du Théâtre avec, dans la lignée de ses aînés Roger Planchon et Antoine Vitez mais également de Giorgio Strehler, celui qu'il reconnaît comme son maître et auprès duquel il a travaillé en Italie au Piccolo Teatro.

Passeur de l’écriture contemporaine dont celle de Heiner Müller, Botho Strauss et Bernard-Marie Koltès, mais également du répertoire classique et moderne dont il revisite les opus à l'aune de l'Histoire contemporaine à travers notamment un prisme marxiste et du théâtre des corps, et, cinéaste, il navigue entre grand spectacle et intimisme autofictionnel.

Patrice Chéreau en 5 spectacles en extrait vidéo


en podcast :
l'émission "Une vie, une oeuvre" de France Culture en 2014 consacrée à Patrice Chéreau

en vidéo
l'nterview de Patrice Chéreau autour de son spectacle "Elektra", donné au Festival d'Aix-en-Provence 2013

Patrice Chéreau en 5 films en bande-annonce


Un auteur/Une metteuse en scène/Une Compagnie: Racine/Brigitte Jaques-Wajeman/La Compagnie Pandora

Dans le cadre de la Compagnie Pandora qu'elle a fondé en 1976 avec l'écrivain, traducteur et dramaturge François Regnault, la metteuse en scène Brigitte Jaques-Wajeman explore le répertoire classique en s'attachant plus particulièrement aux tragédies de Racine dont elle restitue le sublime de la langue dans une scénographie contemporaine.


extrait vidéo extrait vidéo     extrait vidéo

 

Le Collectif Lambert-wild~Malaguerra & Associés

Jean Lambert-wild, dramaturge, scénographe, comédie et directeur du Théâtre de l'Union-CDN du Limousin depuis 2015, et Lorenzo Malaguerra, metteur en scène, forment le binôme créatif du collectif Lambert-wild~Malaguerra & Associés qui, avec ses collaborateurs attitrés, propose des spectacles atypiques, véritables aventures théâtrales, dont des classiques revisités à l'aune de la poétique clownesque

"Dom Juan ou Le Festin de pierre"
"Richard III - Loyaulté me lie"

la vidéo en un click...

 

Un Théâtre/Un metteur en scène : le Théâtre de l'Olympia-CDN de Tours/Jacques Vincey

un spectacle en un click...


Le Théâtre italien contemporain : Pippo Delbono, un nouveau paradigme de la scène

Sous obédience de ses aînés tutélaires Pier Paolo Pasolini et Federico Fellini, de son maître la chorégraphe allemande Pina Bausch et de la sensibilité Camp, l'auteur, metteur en scène et réalisateur italien Pippo Delbono a créé une miltimodalité scénique atypique pour représenter l'humanité et l'Humanité, questionner l'altérité et le tragique existentiel (dixit "Personne ne peut échapper à la vie même avec la mort").

En rupture avec les codes normés, tant académiques que mainstream, la linéarité narrative, le théâtre de texte et les acteurs institutionnels en leur susbtituant la fragmentation de séquences théâtrales et méta-théâtrales alternant avec des prises de parole incantatoires et/ou profératoires, et le théâtre du dire par le mouvement et la danse dans lequel prime les corps des protagonistes, "corpi senza menzogna" (les corps sans mensonge dans leur vérité crue et transgressive) avec des interprètes hors normes.

Pour un théâtre baroque, avec le sublime du grotesque, du clownesque et du carnavalesque puisant dans les forces vives du théâtre forain originel pour dire la violence du monde et faire la nique à la camarde.

en vidéo 3 spectacles présentés au Festival d'Avignon :

"Urlo" - "Il Silenzio" - "La Rabbia"

et 4 spectacles en vidéo disponibles jusqu'au 31/05/2020

A découvrir également en vidéo en un click la filmographie de Pippo Delbono réalisateur et acteur notamment en tête d'affiche dans "Henri" de Yolande Moreau

et la Masterclasse de Pippo Delbono en 2018 au Centre Pompidou lors de la rétrospective filmique incluant installations ("Nel Labirinto della mente") et performances.

 

 

Théâtre polonais : les metteurs en scène de la Génération X

Krzysztof Warlikowski, déjà présent sur les scènes fançaises, avec entre autres, "Angels in America", "Kabaret warszawski", "Les Français, et "On s'en va" avec "(A)polonnia" à (re)voir en VOSTGB et "La Tempête" en VO

 

Et découvrir Grzegorz Jarzyna programmé pour la première fois en France avec "Nosferatu", avec "Macbeth" et "Miedzy nami dobrze jest (Tout va bien entre nous)" en vidéo VOSTGB

et un article "Six personnages en quête d’auteur" - "Les Géants de la montagne"

Un auteur/Un metteur en scène : Thomas Bernhard/Krystian Lupa

Théoricien du théâtre, avec sa conception du théâtre de la révélation pour "l'exploration et la transgression des frontières de l'individualité", le metteur en scène polonais Krystian Lupa entretient un rapport privilégié avec l'oeuvre de l'écrivain et dramaturge autrichien Thomas qui a fait l'objet d'un récent quadriptyque présenté notamment en France.

et (ré)écouter en podcast Krystian Lupa invité de l'émission "Scènes imaginaires" dans le cadre du programme "Fictions / Théâtre et Cie" de France Culture

Olivier Py, de l'Odéon à Avignon

Formé à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre et au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, dramaturge, metteur en scène de théâtre et d'opéra et comédien ayant eu en charge la direction du Centre dramatique national d'Orléans puis, de 2007 à 2012, celle du Théâtre national de l’Odéon avant d'accéder à celle du Festival d'Avignon Olivier Py est un homme érudit et passionné

Il présente des spectacles placés sous le signe du verbe et de la flamboyance baroque,et ce tant pour les grands auteurs, tels Eschyle, Shakespeare et Paul Claudel, et les compositeurs d'opéra qu'il transcende avec des compagnons de route eux aussi hors normes, tels les comédiens Philippe Girard et Michel Fau et le scénographe Pierre-André Weitz,


qu'avec ses propres partitions.


Les mousquetaires contemporains : #1 - Thomas Jolly

A l'instar de certains de ses homologues générationnels, le metteur en scène de théâtre et d'opéra Thomas Jolly, fondateur de la Compagnie La Piccola Familia et, depuis janvier 2020, directeur du CDN Le Quai d'Angers, s'inscrit dans la tendance contemporaine de la réactivation du théâtre de troupe et du théâtre épique avec notamment des adaptations de pièces du répertoire et des transpositions de textes littéraires pour un théâtre baroque et flamboyant.

 

Les mousquetaires contemporains : #2 - Jean Bellorini

Co-fondateur de la Compagnie Air de lune, directeur du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis et depuis janvier 2020 du TNP Villeurbanne, le dramaturge et metteur en scène Jean Bellorini s'inscrit, à l'instar de certains de ses homologues générationnels tel Thomas Jolly, dans la tendance contemporaine de la réactivation du théâtre de troupe et du théâtre épique avec notamment des adaptations de pièces du répertoire et des transpositions de textes littéraires.

sur scène du théâtre à l'opéra

   

Les mousquetaires contemporains : #3 - David Bobée

Avec sa compagnie Groupe Rictus fondée en 1999 dédiée au théâtre universitaire et au théâtre de recherche et d'expérimentation, le metteur en scène David Bobée, directeur depuis 2014 du CDN de Normandie-Rouen, revisite le théâtre de répertoire classique tout en s'orientant vers des spectacles performatifs pluridisciplinaires.

Les mousquetaires contemporains : #4 - Julien Gosselin

Formé à l’Epsad, Ecole supérieure d’art dramatique à Lille alors dirigée par Stuart Seide, Julien Gosselin fonde avec six acteurs issus de sa promotion, Guillaume Bachelé, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Alexandre Lecroc, Victoria Quesnel et Tiphaine Raffier, fonde le Collectif Si vous pouviez lécher mon cœur avec lequel il présente des créations qui le propulse dans le peloton de tête des jeunes acteurs des "nouvelles écritures scéniques".

Se consacrant à la mise en scène, il se distingue tant dans celle de monologues intimistes , tel "Le Père" avec un texte de Stéphane Chaillou interprété par Laurent Sauvage, que dans la transposition scénique d'opus littéraire comme "Les Particules élémentaires" de Michel Houellebecq et les grandes fresques "Joueurs", "Mao II" et "Les Noms" d'après Don Delillo et "2066" de Roberto Bolaño.

Les mousquetaires contemporains : #5 - Simon Stone

Acteur, réalisateur, scénariste et metteur en scène australo-suisse, metteur en scène résident au Theater Basel, artiste associé au Toneelgroep d’Amsterdam et également à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, Simon Stone enchaîne les créations, inédites ou adaptations d'opus majeurs, et s'inscrit résolument, tant pour le théâtre que pour l'opéra, dans la jeune génération de metteurs en scène à la notoriété internationale.

Christoph Marthaler, le barde suisse montypithonien

De formation musicienne mais également metteur en scène formé à l'Ecole Jacques Lecoq à Paris, le Suisse alemanique Christoph Marthaler affiche ses fondamentaux dès le début des années 1990 dans son premier opus ("Murx l'européen, une soirée patriotique") qu'il déclinera aussi bien dans le registre théâtral qu'opératique ("Les Contes d'Hoffmann").

Musicalité, choralité et loufoquerie sont au service d'une satire de la condition humaine et des travers sociétaux petits-bourgeois véhiculée par le language et la dramaturgie du corps qu'il déploie dans les scénographies hyper-réalistes conçues par d'Anna Viebrock empruntant largement à l'iconographie des années 60-70.

Et ce tant dans ses créations ("Tiefer Schweb" - "Letzte Tage. Ein Vorabend" - Bekannte Gefuhle Gemischte Gesichter") que ses variations sur des opus majeurs de Shakespeare ("Was ihr wollt" ("La Nuit des rois ou Ce que vous voudrez") à Labiche ("Das Weisse vom Ei (Une île flottante)") en passant par Odon von Horvath ("Glaube Liebe Hoffnung ("Foi Amour Espérance) et George Bernard Shaw ("Meine Faire Dame - Un laboratoire de langues").


Ivo van Hove, chantre de l'intermédialité

Metteur en scène flamand prolifique tant de théâtre que d'opéra se qualifiant lui-même de "workaholic", Ivo Von Hove, basé aux Pays Bas où il dirige le Toneelgroep Amsterdam livre chaque année plusieurs spectacles placés sous les tropismes de l'éclectisme et de l'intermédialité intégrant la vidéo comme outil dramaturgique de dépassement de la théâtralité du théâtre.

Des transpositions des pièces antiques ("Antigone" de Sophocle) et du répertoire ("Le Misanthrope", "Kings of War") et du théâtre contemporain ("Vu du pont' d'Arthur Miller) ainsi que de films-culte ("Les Damnés" de Luchino Visconti) et de romans ("The Fouainhead" de Ayn Rand, "The Hidden force" de Louis Couperus) et des opéras majeurs ("Don Giovanni" de Mozart).


Un auteur/Un metteur en scène : Ibsen/Shakespeare/Thomas Ostermeier

Outre son travail de promotion de la jeune dramaturgie notamment celle son compagnon de route depuis 1994 Marius von Mayenburg, auteur, dramaturge et traducteur associé au Théâtre la Schaubühne de Berlin dont il assure la direction, le metteur en scène allemand Thomas Ostermeier manifeste une prédilection non pas pour un mais deux auteurs.

Et il en explore les opus à l'aune d'une réflexion entre théâtralité et illusion dramatique et d'une résonance avec le politique et le sociologique contemporains. Petit tour d'horizon en 4 propositions.

Cap sur la Norvège du 19ème siècle avec le réalisme des drames sociaux d'Henrik Ibsen dont il twiste l'esthétique psychologisante par le biais du matérialisme.

https://www.theatre-contemporain.net/embed/Kgx0qpQg

Et incursion dans le répertoire classique avec les tragédies de William Shakespeare, le chantre du théâtre élisabéthain dont il démont(r)e le mécanisme de la théâtralité sous-jacente.

Stanislas Nordey, le théâtre avant tout

Tout en assurant la direction du Théâtre National de Strasbourg depuis 2014, Stanislas Nordeymène en parallèle sa vocation de comédien au jeu ("Clôture de l'amour" de Pascal Rambert, "Ciels" de Wajdi Mouawad) et en lecture comme passeur de textes ("Mon corps n'obéit plus" de Yoann Thommerel, "Une Pierre" de Frédéric Vossier) et son investissement dans la mise en scène comme chantre du théâtre de recherche et d’expérimentation et du théâtre contemporain entre poétique et politique.

Marcial di Fonzo Bo et le tropisme argentin

La théâtrographie du comédien et metteur en scène franco-argentin Marcial di Fonzo, co-fondateur du collectif d'acteurs Les Lucioles et directeur de la Comédie de Caen depuis 2014, atteste d'un tropisme pour le plus français des dramaturges argentins, Copi dont il a interprété et mis en scène de nombreux opus.

Il est également traducteur et metteur en scène, en collaboration avec Elise Vigier., de plusieurs des pièces composant l'heptalogie inspirée par le tableau des Sept péchés capitaux de Jérôme Bosch écrites par son homologue générationnel Rafael Spregelburd qui, dans le sillage copien, délivre un humour corrosif entre ironie et cynisme marqué du sceau du grotesque et du farcesque pour épingler la culture et la société argentine post-dictatoriale.

 

        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=