Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Band of Skulls - Kapitan Korsakov
Grand Mix  (Tourcoing)  vendredi 18 mai 2012

Ca commençait fort.

En première partie, Kapitan Korsakov, un trio belge de très bon grunge sauvage - si,si - avec bassiste technique, batteur torse nu et chanteur-guitariste blond ad hoc ; auquel on promet de très honorables lésions précoces des cordes vocales s'il continue comme ça.

Morceaux vaillants qui auraient bien mérité quelques slams dans le public, mais non, dommage. Quelques titres à deux basses-batterie, puis du très rock qui tâche, un bon son puissant, propre, sauf la voix crachottante, mais c'est un genre, on arrive à faire avec. Ils finissent par un grand final à frotter la basse sur l'ampli, à triturer les micros ; bon, ils n'ont pas encore les moyens de casser tout le matériel, mais on voit bien que ça les démange. Et malgré ça, ils ne ressemblent jamais à des caricatures de certains de Seattle. Il y a une énergie franche, un style dur, c'est un plaisir, une très bonne surprise.

Et justement c'est ce qu'on attend de cette soirée : Band of Skulls, il faut bien dire que sur album, ça manque d'épaisseur : du rock garage anglais honnête, quelques morceaux "tubesques", beaucoup (trop) de ballades, un groupe un peu pour teenagers, mais prometteur, et leur réputation d'excellent groupe de scène laisse augurer d'une bonne surprise.

Et la suite fut… mitigée.

Sur les premiers titres, sans vouloir être méchante : aucun intérêt. Les titres du dernier album Sweet Sour tels quels, à un petit solo de gratte près de-ci de-là. Les inconditionnels y auront sans doute trouvé leur compte : c'est carré, ils font le job, mais même scéniquement, c'est glacial. Le batteur, sans relief, isolé dans le fond, et chacun des deux chanteurs (Russell Marsden à la guitare et Emma Richardson à la basse) aux extrémités de la scène. Statiques, froids, et même pas d'une froideur qui se voudrait charismatique du genre "j'imprègne parmi vous l'obscure étendue de ma noirceur, je fais peur, etc.", non, c'est juste qu'il ne se passe rien. Et leurs ballades… rock garage ou rock boudoir ?

Quand on commence à perdre tout espoir, surgissent les titres du premier album Baby Darling Doll face Honey et, merveille : c'est bon. C'est même du vrai rock, dis donc, on se rend compte qu'il y a un batteur, là au fond, que le chanteur bouge ! Beaucoup plus à l'aise avec leurs anciens morceaux, on comprend un peu mieux leur réputation, ils ont fait avancer leur musique, elle prend une dimension de scène, c'est vivant enfin, Marsden vient chercher un public qui n'attendait que ça, certains se mettent même à s'agiter !

Mais incrédulité ! Pourquoi s'infliger cette entrée en matière laborieuse, scolaire, quand on est capable de ça ? Pour vendre l'album ? Parce que les titres ne sont pas encore rodés ? On peut se demander comment ils vont le devenir s'ils restent dans un écrin propret…

Enfin, pourquoi chercher une explication, il faut croire que pour apprécier live les titres du deuxième album, il faudra attendre la tournée du troisième, c'est dommage. Comme une envie de se remettre au grunge…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Baby darling doll face honey de Band Of Skulls
La chronique de l'album Sweet Sour de Band Of Skulls
Band of Skulls en concert au Festival Art Rock 2010
Band of Skulls en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de Kapitan Korsakov
Le Myspace de Kapitan Korsakov
Le site officiel de Band of Skulls
Le Myspace de Band of Skulls

Crédits photos : Olivier Ryckebusch


Marion Gleizes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=