Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce El clan
Pablo Trapero  février 2016

Réalisé par Pablo Trapero. Argentine/Espagne. Thriller. 1h48 (Sortie le 10 février 2016). Avec Guillermo Francella, Peter Lanzani, Lili Popovich, Giselle Motta (II), Franco Masini, Gastón Cocchiarale, Antonia Bengoechea et Stefanía Koessl.

Quand on a voulu fictivement créer une "nouvelle vague" argentine au début des années 2000, le nom de Pablo Trapero a été cité parmi les chefs de file. "El clan", son huitième film, a l'avantage d'être un grand thriller qui n'a rien à envier à ses homologues américains.

Pour la plupart des spectateurs français qui ignorent ce fait-divers qui a fait la "Une" de la presse argentine, "El Clan" de Pablo Trapero devrait les laisser pantois. Car ce n'est pas tous les jours que le crime prend les traits d'une famille bon chic bon genre, où chacun des membres, peu ou prou, participe à des actes d'une violence et d'une barbarie rares.

Filles blondes répondant aux critères de la haute-bourgeoisie, fils sportifs aux belles gueules de rugbymen, père habillé dans la dignité d'un patriarche qui pourrait être avocat ou politicien, mère aimante et attentionnée aux états d'âmes des uns et des autres, c'est une belle famille que la famille Puccio. Pourtant, l'envers du décor est aussi sordide que chez les Thénardier.

Tout dans "El clan" paraît dingue, excessif, inventé. Et pourtant, c'est vrai !

Fréquentant les milieux huppés grâce à Alejandro, son fils devenu l'une des vedettes des "Pumas", l'équipe d'Argentine de Rugby, Arquimedes Puccio cible les grandes fortunes et prépare des kidnappings audacieux.

Violent, sans pitié, pas forcément discret, "El Clan" multiplie les rapts crapuleux, n'hésitant pas à exécuter ses victimes. C'est à cent à l'heure, avec l'efficacité d'un Scorsese mais sans ses effets maniérés, que Trapero conduit ce récit.

Peu à peu, il y ajoute une dimension politique, car le destin des Puccio est lié à celle de la dictature : Arquimedes Puccio n'a-t-il pas ses entrées au sein de la police spéciale argentine ?

Comme dans les films italiens d'Elio Pietri ou de Francesco Rosi, ce clan sanguinaire apparaît le symptôme et l'agent d'un régime corrompu et l'on imagine toutes les basses œuvres que le gang Puccio a pu commettre en toute impunité pendant que régnait la junte militaire.

Film impressionnant, véritable tourbillon furieux, "El Clan" de Pablo Trapero peut convaincre un public divers. S'il était étasunien, il obtiendrait un grand succès. Fort de son Lion d'argent du meilleur réalisateur au Festival de Venise, on lui souhaite de capitaliser de nombreux spectateurs parmi ceux qui aiment le cinéma rapide, clair et qui sait raconter à tous une histoire vraiment incroyable et parasite de la grande Histoire.

La prestation de Guillermo Francella composant un Arquimedes Francella glaçant de méchanceté machiavélique restera dans les annales.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=