Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tout va bien se passer
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  juin 2018

Pièce musicale de Maïa Brami, mise en scène de Coralie Emilion-Languille et Bruno Fougniès, avec Coralie Emilion-Languille et David Kpossou.

D'abord, ne pas se fier au titre, puisque ce qui sera ici décrit est l'inverse de ce qu'il énonce. En effet, le texte de cette "pièce musicale" de Maïa Brami est tout sauf une partie de plaisir.

Par la nature même de ce qu'il raconte aussi : car s'il est quelque chose d'antinomique avec plaisir, c'est bien ce qu'on appelle en termes tristement cliniques, la PMA (Procréation Médicalement Assistée).

Tout se passera donc très mal, malgré les dires d'un "professeur émérite" pour qui la PMA est une telle formalité qu'elle peut bien se passer d'anesthésie.

Coralie Emilion-Languille, dont on ne saura jamais les motivations pour chercher à enfanter ni les raisons pour lesquelles son couple ne peut y aboutir par la voie habituelle, va raconter son parcours terrible qui lui fera frôler la mort pour tenter de donner la vie.

Document cru et lui aussi sans anesthésie en mots et en formules, "Tout va bien se passer" a bien besoin de la musique électrifiée de David Kpossou pour transformer le cri d'indignation d'une femme en un tempo free jazz propice à une danse réconciliant son corps et son cœur.

Pour éviter l'aridité d'une description documentaire sans complaisance, Coralie Emilion-Languille et Bruno Fougniès ont cherché, à l'instar de la musique, à dédramatiser la situation en la surjouant, en la distanciant. Dans un décor quasi vide, trône une cabine de douche d'appartement. Ce lieu symbolique annonce évidemment la résolution triviale et banale de "Tout va bien se passer" dans une purification attendue.

Sans doute, n'y avait-il pas d'autre solution pour laver aussi le spectateur de ce qu'il vient de lui être infligé. C'est là la limite d'un texte qui pourrait n'apparaître que comme un règlement de comptes sur une "mauvaise pratique" d'un geste médical qui pose des problèmes moraux plus graves, jamais évoqués par celle qui est présentée comme une "suppliciée".

Au lieu de suivre son calvaire dans un théâtre qui cache son côté purement factuel dans une forme finalement très maniérée, on aurait aimé qu'elle explique pourquoi elle était prête à s'infliger une telle épreuve. Ou, pire, qu'elle avoue qu'elle avait accepté la doxa dominante qui fait de la PMA un acte médical marchand simple et sans conséquences.

Bref, que l'auteure exprime autre chose qu'une rancoeur face à un praticien "marron", et évoque toute la part maudite de la souffrance de son personnage, vivant sa douleur comme la punition réservée aux femmes qui transgressent les sacro-saintes lois judéo-chrétiennes en matière de conception. Reste que l'excellente performance de Coralie Emilion-Languille ne pâtit pas de la manière trop partielle de Maïa Brami de traiter son sujet.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=