Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tout va bien se passer
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  juin 2018

Pièce musicale de Maïa Brami, mise en scène de Coralie Emilion-Languille et Bruno Fougniès, avec Coralie Emilion-Languille et David Kpossou.

D'abord, ne pas se fier au titre, puisque ce qui sera ici décrit est l'inverse de ce qu'il énonce. En effet, le texte de cette "pièce musicale" de Maïa Brami est tout sauf une partie de plaisir.

Par la nature même de ce qu'il raconte aussi : car s'il est quelque chose d'antinomique avec plaisir, c'est bien ce qu'on appelle en termes tristement cliniques, la PMA (Procréation Médicalement Assistée).

Tout se passera donc très mal, malgré les dires d'un "professeur émérite" pour qui la PMA est une telle formalité qu'elle peut bien se passer d'anesthésie.

Coralie Emilion-Languille, dont on ne saura jamais les motivations pour chercher à enfanter ni les raisons pour lesquelles son couple ne peut y aboutir par la voie habituelle, va raconter son parcours terrible qui lui fera frôler la mort pour tenter de donner la vie.

Document cru et lui aussi sans anesthésie en mots et en formules, "Tout va bien se passer" a bien besoin de la musique électrifiée de David Kpossou pour transformer le cri d'indignation d'une femme en un tempo free jazz propice à une danse réconciliant son corps et son cœur.

Pour éviter l'aridité d'une description documentaire sans complaisance, Coralie Emilion-Languille et Bruno Fougniès ont cherché, à l'instar de la musique, à dédramatiser la situation en la surjouant, en la distanciant. Dans un décor quasi vide, trône une cabine de douche d'appartement. Ce lieu symbolique annonce évidemment la résolution triviale et banale de "Tout va bien se passer" dans une purification attendue.

Sans doute, n'y avait-il pas d'autre solution pour laver aussi le spectateur de ce qu'il vient de lui être infligé. C'est là la limite d'un texte qui pourrait n'apparaître que comme un règlement de comptes sur une "mauvaise pratique" d'un geste médical qui pose des problèmes moraux plus graves, jamais évoqués par celle qui est présentée comme une "suppliciée".

Au lieu de suivre son calvaire dans un théâtre qui cache son côté purement factuel dans une forme finalement très maniérée, on aurait aimé qu'elle explique pourquoi elle était prête à s'infliger une telle épreuve. Ou, pire, qu'elle avoue qu'elle avait accepté la doxa dominante qui fait de la PMA un acte médical marchand simple et sans conséquences.

Bref, que l'auteure exprime autre chose qu'une rancoeur face à un praticien "marron", et évoque toute la part maudite de la souffrance de son personnage, vivant sa douleur comme la punition réservée aux femmes qui transgressent les sacro-saintes lois judéo-chrétiennes en matière de conception. Reste que l'excellente performance de Coralie Emilion-Languille ne pâtit pas de la manière trop partielle de Maïa Brami de traiter son sujet.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=