Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peggy Pickit voit la face de Dieu
Manufacture des Abbesses  (Paris)  juin 2016

Comédie dramatique de Roland Schimmelpfennig, mise en scène de Mitch Hooper, avec Xavier Béja, David Nathanson, Patricia Thibault et Sophie Vonlanthen.

Prenez deux couples amis de génération et de milieu socio-professionnel identiques. Plongez-les dans des environnements différents résultant de choix de vie diamétralement opposés. Puis réunissez-les quelques années plus tard pour un dîner de retrouvailles.

Ainsi commence, telle une comédie de mœurs, "Peggy Pickit voit la face de Dieu", l'opus écrit en 2010 et au titre intrigant, du dramaturge allemand Roland Schimmelpfennig, qui se développe sur fond de crise de la quarantaine et de mauvaise conscience occidentale des générations post-coloniales notamment au regard de l'épidémie en Afrique subsaharienne.

L'un a privilégié le conformisme de la réussite sociale et la quiétude bourgeoise bien-pensante et se dédouane par une contribution compassionnelle et financière. L'autre s'est engagé dans l'humanitaire sur le terrain qui débouche sur un constat d'impuissance et de remise en cause de ses idéaux.

La convivialité, qui vire à la confrontation larvée révélant tant les les rancoeurs mesquines que les désillusions réciproques, s'achève sur un double KO. Car point de happy end boulevardier chez Roland Schimmelpfennig : pas de gagnant, que des vaincus.

Mitch Hooper dirige efficacement ce huis-clos sous haute tension et négocie habilement les arythmies résultant notamment de la pluralité concomitante d'espaces-temps dans une mise en scène qui use des procédés cinétiques de l'arrêt sur image, du fondu-noir et du gros-plan par l'utilisation de spots lumineux.

Le jeu implique finesse, concentration et expérience pour maîtriser ce texte "mille-feuilles" et, en l'occurrence, chaque officiant parvient à incarner son personnage, tel qu'il se dessine au fil de répliques, qui pourrait paraître anodines tout en étant polysémiques, et dont le point commun est une souffrance psychique, qui s'exprime de manière différenciée, tout en s'inscrivant dans la synergie du groupe.

Et sur scène, David Nathanson et Patricia Thibault, les invités revenus défaits à la "civilisation", lui introverti, elle hypersensible, et Sophie Volanthen et Xavier Béja, les hôtes, respectivement refoulée hystérique et abasourdi, réussissent pleinement l'exercice.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=