Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jardins suspendus
Théâtre de Belleville  (Paris)  avril 2017

Spectacle écrit et mis en scène par Camille Davin, avec Romain Blanchard, Jana Klein, Esther Marty Kouyaté, Daniela Molina Castro  et le musicien Léo Flank.

Les "Jardins suspendus" de Camille Davin ne se réfèrent ni aux murs végétaux du plasticien Patrick Blanc ni aux jardins mythiques de l'antique capitale mésopotamienne.

Ils puisent leur source au pays du Soleil levant et doivent s'entendre comme des moments hors de la linéarite temporelle que vit un "johatsu", un homme qui disparait en rompant les amarres avec son pays et son passé, phénomène ancestral au Japon qui avait inspiré au cinéaste réalisateur Shohei Imamura le film "L'évaporation de l'homme" réalisé en 1967, et dont la résurgence contemporaine a interpellé romanciers et journaliste.

Camille Davin signe un texte minimaliste sur l'impermanence pour aborder, entre rêve et réalité, la quête de Mai qui arrive à Paris et devient, à la suite d'une méprise, modèle dans un un cours de dessin où il croise trois femmes, la professeure et deux élèves et un conséquent travail conceptuel pour composer une partition composite sur la quête d'apprentisssage de soi dont la mise en scène, tant au plan formel, esthétique et dramaturgique, s'avère sous influence nippone patente.

Dans une scénographie épurée avec les éléments de décor de Camille Olivier et les lumières de Carolina Sapiain, elle mixe théâtre, musique avec les inserts musicaux de Léo Flanck, sons vibratoires et percussifs délivrés par un handpan et un cajon, et live painting assuré par le peintre japonais Fumihiro Ueoka.

S'affranchissant totalement de la convention de l'illusion théâtrale, l'homme japonais est interprété par un comédien français (Romain Blanchard) et les femmes françaises par des comédiennes étrangères (Jana Klein, Esther Marty Kouyaté et Daniela Molina Castro), elle opte pour un rythme lent et la gestuelle stylisée de ceux-ci confère à l'ensemble une sensation d'irréalité qui peut déconcerter le spectateur.

Après "Ceux qui tombent", Camille Davin poursuit avec sagacité l'exploration du théâtre immersif et trace son chemin sur la voie d'un théâtre de la sensation et du voyage intérieur.

.
 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=