Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nuage Fou
Art autoroutier  (Petrol Chips)  mai 2018

"Je suis un lanceur d’alerte, je cherche des nouvelles fonctions, je fais risette". Nuage Fou est un concept avant d’être un album. Julien Brotel et Martin Debisschop sont les singuliers personnages de cette expression alternative nommée Art autoroutier. L’un est la plume et la voix de Nuage fou, l’autre en est le bassiste bricoleur.

Etrange alchimie que ces deux explorateurs acoustiques retranscrivent en un livre-disque numéroté, enrichi d’une trentaine d’illustrations de Rémi Pollio. La violence ordinaire sourde à travers les traits, la voix, les percussions. L’album est un passage inquiétant propice à l’émergement des angoisses quotidiennes, entre mercantilisme, mécanisation et manipulation, Nuage fou appuie là où les actualités menacent. Damned, nous sommes perdus.

Des cités, des mirages et des carcasses entassées au pied des montagnes, des visages sans trait, des figures s’estompent dans les ombres anonymes de tracts repliés. L’inspiration vient droit du bitume numérique des autoroutes virtuelles, de cet individualisme ciblé sur l’autosatisfaction immédiate, du carnage de la touche contemporaine. Basses apocalyptiques nous voilà.

Le cœur au bord des lèvres et la rage chevillée aux mots, l’aventure musicale porte les couleuvres avalées à bout de bras "j’parle en kung fu, j’me casse la bouche, j’augmente la réalité". Des phrases scandées plus que chantées, échappées comme des onomatopées, font sursauter l’auditeur inattentif et froncer les acharnés de la rime. Les textes sont propices à l’épluchage des significations, chaque mot en soulève d’autres, chaque phrase énonce un débat, chaque enchainement annonce un sujet.

Je ne saurai dire avec certitude ce que Art autoroutier a réveillé en moi, un frisson épidermique situé juste entre la sauvagerie d’un bœuf tartare et la brûlure d’un ferment végétal. Huit titres pour vingt minutes de cauchemar addictif, levant une urgence angoissée au creux des sangs, adrénaline reptilienne prompte à déguerpir d’un bond… mais qui reste pour se délecter du spectacle.

De ce sobriquet d’indien tout mignon émerge la puissance narcotique des cordes balancées au gré des percussions, dans une atmosphère minimaliste, laissant une espèce de rêverie permissive prendre la barre et naviguer à vue avec un goût de reviens-y. Nuage fou est le moignon qu’on astique en espérant que le membre fantôme repousse comme par enchantement.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Nuage Fou
Le Facebook de Nuage Fou


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=