Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jardins
Grand Palais  (Paris)  Du 15 mars au 24 juillet 2017

Le Grand Palais s'est verduré et fleuri non pas tant en raison de la saison printanière qu'à la faveur d'une exposition à l'intrigant titre."Jardins".

Tout commence dès le parvis avec un monumental pot de fleur vide installé dans la fontaine du square Jean Perrin - pas un vulgaire pot mais une oeuvre d'art, un "Pot doré" du plasticien Jean-Pierre Raynaud identique à celui qui a longtemps trôné sur l'esplanade du Centre Pompidou - puis, longeant les escalators, des vagues vertes conçues par Patrick Blanc, le plasticien du jardin vertical.

Quant à l'affiche, avec la reproduction du tableau "Le Parc" de Gustav Klimt et la mention d'un florilège de grands peintres qui ont oeuvrés dans le genre du paysage, elle laisse présager d'une bucolique promenade au fil de la représentation picturale du jardin.

Mais l'évidence n'est pas de mise en l'espèce. Car, d'une part, son commissaire, Laurent Le Bon, conservateur général du patrimoine au Centre Pompidou, ancien directeur du Centre Pompidou-Metz et actuellement président du Musée Picasso, a conçu une exposition qu'il qualifie de "jardiniste" consacrée aux jardins occidentaux depuis la Renaissance appréhendés de manière pluridisciplinaire.

Et d'autre part, son objectif n'est pas uniquement monstratoire. En effet, l'exposition est consacrée à l'histoire des jardins, elle se veut réflexive sur leur représentation non seulement matérielle, du contenu voire du contenant, mais également mentale en tant que concept d'une représentation du monde tant pour celui qui le conçoit que pour celui qui en use et/ou en jouit par le regard.

Jardins : de l'horticulture à la culture, de la culture de son jardin à l'Art des jardins, un jardin-monde

A l'issue du parcours scandé par des citations et des extraits de films, dont la mémorable promenade de "L'année dernière à Marienbad" de Alain Resnais et de l'incontournable "Meurtre dans un jardin anglais" de Peter Greenaway, un constat s'impose.

Reprenant le procédé retenu pour l'exposition "Dada" en 2006 au Centre Pompidou, Laurent Le Bon a conçu une exposition-fleuve consistant en un foisonnant rassemblement pluridisciplinaire de 450 pièces, peintures, sculptures, photographies, objets et documents de toute nature.

Elle se développe en un parcours déambulatoire en quinze sections sur deux niveaux soutenu par la scénographie labyrinthique de Laurence Fontaine, et s'affranchissant de la chronologie lui préférant l'appariement ou la mise en résonance, elle semble également emprunter au concept de "carambolage" cher à Jean-Hubert Martin (cf; la récente exposition "Carambolages").

Ce qui, conjugué à l'objectif aussi ambitieux qu'érudit et élitiste, risque de décontenancer le visiteur "grand public". Celui-ci ne sera pas totalement déçu puisque les peintres annoncés sont au rendez-vous.

Et c'est un éblouissement avec, entre autres, les jardins impressionnistes de Vuillard ("Jardin hivernal au paon"), Bonnard ("Les jardins au Cannet") et Berthe Morisot ("Le jardin à Bougival"), les semis de fleurs de Koloman Moser ("Soucis") et de Caillebotte (avec les panneaux décoratifs "Le parterre de marguerites" et celui des "Orchidées") et les jardiniers de Cézanne et de Dubuffet.

Mais la promenade n'intervient qu'en fin de visite. Entre temps, le périple sera échevelé.

Les planches des collections de l'Herbier national voisinent avec la "Soil­library" composés des humus de la Loire récoltés par le japonais Koichi Kurita et les bijoux fleurs de haute joaillerie des Maison Cartier et Van Cleef & Arpels n'éclipsent pas les planches botaniques de Pierre-Joseph Redouté.

"Le Vieux Jardinier" de Émile Claus illumine la rotonde consacrée aux outils de jardin méticuleusement disposés autour de "L'allégorie du printemps" avec les semeurs potagers de Brueghel le Jeune.

La science botanique et la pratique du jardinage sont sollicitées par les architectes-paysagistes en charge de l'élaboration des parcs et jardins d'ornement destinés à la promenade et à la villégiature et les plans en perspective cohabitent avec les jardins imaginaires destinés aux Fêtes galantes célébrées par Fragonard ("La Fête à Saint Cloud").

Ensuite à chacun, selon sa sensibilité, d'en prendre de la graine...

 

En savoir plus :

Le site officiel du Grand Palais

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=