Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vers la lumière
Naomi Kawase  janvier 2018

Réalisé par Naomi Kawase. Jpaon/France. Drame/Romance. 1h41 (Sortie le 10 janvier 2018). Avec Masatoshi Nagase, Ayame Misaki, Tatsuya Fuji, Kazuko Shirakawa, Kanno Misuzu, Mantarô Koichi, Chihiro Otsuka et Nobumitsu Ônishi.

Depuis son premier film de fiction, "Suzaku", caméra d'or à Cannes en 1997, Naomi Kawase, par ailleurs documentariste, a développé un cinéma dialectique où l'homme et la nature conversent, s'affrontent quand les éléments sont en crise et cherchent à vivre en harmonie si tant est que cela soit encore possible.

Profondément marquée par la culture shintoïste, elle confronte celle-ci à toutes les formes de modernité dans des récits fluides mais aux narrations parfois ténues où l'aléa provoque des bifurcations imprévues.

Ce cinéma sans équivalent en Occident, qui rappelle les rares films de son compatriote Kohei Oguri, contourne le pathos et le dramatique et cherche avec détermination, voire entêtement, à se résoudre dans la plus parfaite sérénité.

"Vers la lumière" n'échappe pas à cette loi d'airain qui définit l'oeuvre de Naomi Kawase, qui fait partie de ces cinéastes qui tournent en apparence toujours le même film, mais aboutissent à chaque fois à un résultat différent du précédent

Ici, le héros est un photographe qui devient aveugle et qui va trouver son nouveau chemin, à travers le chaos de son esprit, pris entre acceptation résignée et refus farouche de son mauvais sort.

"Vers la lumière" de Naomi Kawase est un film tautologique, une évidence éclatante, qui prend la forme d'une jeune femme qui pratique l'audio-description. C'est elle la lumière du sans-lumière.

On sait d'avance qu'ils sont faits l'un pour l'autre, mais il s'agit que tout coulisse vers l'amour sans pitié, entre le film qu'elle décrit et le film qu'il vit. Mettre en phase le récit avec le récit dans le récit n'est pas mince affaire.

C'est le boulot de toujours du cinéma et "Vers la lumière" de Naomi Kawase est un film qui résout ses problèmes avec cette grande simplicité qui s'appelle la bienveillance.

Ce qui aurait pu n'être qu'un joli mélo est une œuvre d'une vibrante sensibilité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 juillet 2018 : Rythme Estival

Nous serons là tout l'été, avec des éditions plus légères, à consommer sans modération. Voici le programme de la semaine :

Du côté de la musique :

"All wet EP" de Bosco Rogers
"Tell me how your really feel" de Courtney Barnett
"Fons Luminis : Codex Las Huelgas" de Ensemble Gilles Binchois / Dominique Vellard
"Elle fend l'eau" de Jane is Beautiful
"Away EP" de Melissa Bon
"L'esprova" de Sourdure
"V pour Vaise" de Vassilis Varvaresos
Dimanche au Eurockéennes de Belfort avec Alice in Chains, The Liminanas, Eddy de Pretto...
"Cover me session" de Hugo
et toujours :
Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails... toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle

Au théâtre :

les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

et la dernière ligne droite pour :
"Kupka - Pionnier de l'abstraction" au Grand Palais
"Chris Marker - Les 7 vies d'un cinéaste" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"The Charmer" de Milad Alami
"Bajirao Mastani" de Sanjay Leela Bhansali
"Tulip Fever" de Justin Chadwick en VOD
"Break" de Marc Fouchard
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Carbone #1 hiver 2018, revue trimestrielle" aux éditions Fauns
"Chroniques de San Francisco : tome 3" de Armistead Maupin
"La soie et le fusil" de Gioacchimo Criaco
"Les valises" de Juan Carlos Mendez Guedez
et toujours :
"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=