Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vers la lumière
Naomi Kawase  janvier 2018

Réalisé par Naomi Kawase. Jpaon/France. Drame/Romance. 1h41 (Sortie le 10 janvier 2018). Avec Masatoshi Nagase, Ayame Misaki, Tatsuya Fuji, Kazuko Shirakawa, Kanno Misuzu, Mantarô Koichi, Chihiro Otsuka et Nobumitsu Ônishi.

Depuis son premier film de fiction, "Suzaku", caméra d'or à Cannes en 1997, Naomi Kawase, par ailleurs documentariste, a développé un cinéma dialectique où l'homme et la nature conversent, s'affrontent quand les éléments sont en crise et cherchent à vivre en harmonie si tant est que cela soit encore possible.

Profondément marquée par la culture shintoïste, elle confronte celle-ci à toutes les formes de modernité dans des récits fluides mais aux narrations parfois ténues où l'aléa provoque des bifurcations imprévues.

Ce cinéma sans équivalent en Occident, qui rappelle les rares films de son compatriote Kohei Oguri, contourne le pathos et le dramatique et cherche avec détermination, voire entêtement, à se résoudre dans la plus parfaite sérénité.

"Vers la lumière" n'échappe pas à cette loi d'airain qui définit l'oeuvre de Naomi Kawase, qui fait partie de ces cinéastes qui tournent en apparence toujours le même film, mais aboutissent à chaque fois à un résultat différent du précédent

Ici, le héros est un photographe qui devient aveugle et qui va trouver son nouveau chemin, à travers le chaos de son esprit, pris entre acceptation résignée et refus farouche de son mauvais sort.

"Vers la lumière" de Naomi Kawase est un film tautologique, une évidence éclatante, qui prend la forme d'une jeune femme qui pratique l'audio-description. C'est elle la lumière du sans-lumière.

On sait d'avance qu'ils sont faits l'un pour l'autre, mais il s'agit que tout coulisse vers l'amour sans pitié, entre le film qu'elle décrit et le film qu'il vit. Mettre en phase le récit avec le récit dans le récit n'est pas mince affaire.

C'est le boulot de toujours du cinéma et "Vers la lumière" de Naomi Kawase est un film qui résout ses problèmes avec cette grande simplicité qui s'appelle la bienveillance.

Ce qui aurait pu n'être qu'un joli mélo est une œuvre d'une vibrante sensibilité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=